Jeune femme divorcée accro à la levrette

Jeune femme divorcée accro à la levrette

Hello, après quelques années passées loin de la région angevine, suite à mon mariage avec un lyonnais, me voici de retour, après mon divorce. Divorcée accro à la levrette ! Si y a bien un truc qui n’a pas changé c’est cette addiction au sexe à me faire prendre sauvagement à quatre pattes. L’autre chose qui n’ a pas changé, c’est mon fessier. Il parait que malgré le temps qui passe il est toujours aussi bandant. Peut-être est-ce dû au fait qu’il soit charnu et plus bombé. En tout cas, il fait de l’effet et ça j’adore !

J’aime la levrette mais aussi la fellation. J’aime quand mon partenaire me tient très fermement par les hanches. C’est comme ça que je me sens pleinement prise et que je me lâche. J’aime aussi sentir les hanches de mon amant s’abattre avec puissance et fracas sur mes fesses. J’aime quand ça claque. Et les fessées … Huuum. Je confirme qu’une levrette sans fessée c’est comme une raclette sans fromage ! Ca n’a aucun intérêt.

La levrette c’est mon truc mais je ne suis pas contre tester de nouvelles positions car je suis très souple. J’ai fait 15 ans de danse classique donc j’excelle dans certaines positions du Kamasutra. Et puis ça tombe bien, j’adore apprendre !